République de Guinée

Accueil > La mise en œuvre > Mise en place des systèmes > Conception des systèmes

Conception des systèmes

Éléments de conception qui auront une incidence significative sur la gestion du service de l’eau et sa viabilité.

Système de pompage

Le système de pompage centralisé, qui alimente un réseau d’adduction d’eau, peut faire appel, principalement, à deux technologies :

  • Système solaire : les avantages de cette technologie sont sa grande fiabilité, le peu d’entretien qu’elle exige, et la solution qu’elle apporte au problème de l’approvisionnement en carburant de sites isolés. Son handicap est un coût d’investissement élevé qui en limite en général l’installation dans des villages de moins de 5 000 habitants ou pour des débits d’au maximum 40 à 50m3/jour à 30 m de profondeur.
  • Moteur thermique : la grande flexibilité des moteurs thermiques facilite l’adaptation à la variation ou à l’évolution de la demande et à la capacité du forage. Par contre ils posent d’importantes contraintes au niveau de leur entretien et de leur approvisionnement en carburant.

L’installation de systèmes mixtes a été testée dans de nombreux pays de la région. Ils permettent de cumuler les avantages des deux systèmes lorsque la demande en eau est importante.

Système de pompage

Afin d’assurer un approvisionnement en eau durable, techniquement et économique viable, en milieu rural :

  • Tout réseau d’alimentation en eau doit inclure systématiquement un système de pompage solaire comme option de base, dimensionné pour au minimum sécuriser les besoins en eau potable de la population ;
  • Tout système de pompage solaire doit être équipé pour permettre une alimentation alternative par groupe électrogène ;
  • Tout groupe thermique doit être conçu pour fonctionner à l’huile végétale.

Réseau d’adduction d’eau

Le réseau de distribution est composé d’un réservoir de stockage et de canalisations.
Le réservoir doit avoir une capacité de stockage au moins égale à une journée de consommation, quelque soit le système de pompage, afin de garantir la continuité de l’approvisionnement en eau.

Afin d’éviter la prolifération d’algues et de bactéries, le réservoir doit être rendu opaque à la lumière.

Les canalisations doivent être suffisamment enterrées pour ne pas être écrasées par des véhicules, même dans les villages les plus isolés ; et tous les regards d’accès aux équipements de contrôle du réseau (vannes, ventouses) doivent être positionnés en dehors des axes de circulation.

Le système de distribution refoulante [1] n’est pas adapté au pompage solaire ni à la mise en œuvre de systèmes de prépaiement pour lesquels la priorité doit être accordée au stockage d’eau. De façon générale, un refoulement direct du forage dans le réservoir permettra de maintenir la continuité du service pendant les périodes de maintenance ou de réparation du système de pompage.

Points de distribution

Les points de distribution d’eau potable sont composés des bornes-fontaines, des branchements privés, mais aussi des pompes à motricité humaine (PMH  ), des puits modernes et sources aménagées.

Pompes à motricité humaine

Les PMH constituent un élément important d’un réseau de distribution. Pouvant être facilement réparées par un réseau d’artisans-réparateurs expérimentés, elles constitueront, en cas de panne de l’AEP  , la principale source d’eau potable pour le village.

Dans les villages où les puits tarissent en saison sèche, le SAE   doit systématiquement comprendre au moins une PMH afin de garantir une disponibilité minimum d’eau potable en cas de panne. Intégrer les PMH dans le SAE, cela veut dire réhabiliter, avant la mise en service du réseau d’adduction d’eau, les infrastructures (aires de puisages) et les PMH elles-mêmes.

Bornes-fontaines

L’entretien des bornes-fontaines et l’assainissement de leurs abords constituent un élément essentiel de la qualité du service qui y est offert : leur conception doit faciliter le puisage, dans les meilleures conditions d’hygiène possible, et contribuer à donner au service de l’eau une image attrayante.

Le modèle de borne-fontaine réalisé dans le cadre du 8e Fed est particulièrement fonctionnel.

Branchements particuliers

On attend de la réalisation de branchements particuliers une augmentation significative des consommations et donc une amélioration de la viabilité à long terme du système d’alimentation en eau.

Il est important de contrôler les consommations réelles au niveau des points de distribution publics afin d’évaluer les volumes journaliers disponibles et donc le nombre maximum de branchements privés à autoriser.

Les branchements particuliers ne doivent être réalisés qu’une fois la mise en service du réseau AEP effectuée et sa gestion solidement établie. Les techniciens de l’opérateur de maintenance doivent être formés à la réalisation de ces branchements.
La priorité est de garantir l’accès du plus grand nombre à une eau de qualité.


[1Une même canalisation assure la distribution d’eau dans le réseau et l’alimentation du réservoir de stockage